L’existence (27/2/16 — D78)

Le lave-vaisselle vrombit dans la petite pièce adjacente. Le mobilier semble attentif aux moindres vibrations de l’immobilier. Un faible halo lumineux baigne la pièce où je m’immisce. J’essaie de me fondre discrètement dans le paysage, parmi les meubles. Ma respiration poussive trahit une machine aussi encombrante que l’électroménager. Heureusement qu’ils n’entendent pas le vrombissement de mes pensées. Certains voudraient être utiles, d’autres voudraient servir, d’autres encore voudraient qu’on s’en serve ou qu’on en use. J’aspire seulement à être sans devoir exister.

598px-Georges_Lacombe,_1894,_1896,_L'Existence,_carved_wood_(Bas-relief_en_bois_de_noyer),_68.5_x_141.5_x_6_cm,_Musée_d'Orsay,_Paris._DSC09000
© L’existence, Georges Lacombe (1894 ; 1896)

Toute injonction me pèse et m’enjoint malgré elle à m’en affranchir. La convocation personnelle au tribunal de l’existence est celle qui entraine toutes les autres dans son sillage. Un seul doigt dans l’engrenage suffit à vous y faire passer tout entier. Vous ne pourrez pas dire que vous n’aviez pas été prévenu. Qu’est-ce qui vous a pris de vouloir exister ? Vous aviez seulement envie de vivre… Mais ne saviez-vous pas que l’existence précède toujours les sens ?

Publicités

3 réflexions au sujet de « L’existence (27/2/16 — D78) »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s