Raison d’être (9/5/16 — D150)

Le zen est ma raison d’être. Non pas au sens téléologique du terme : la finalité de mon existence réside dans ce que celle-ci peut apporter, dans l’œuvre que vise mon désir. Le zen n’est pas une finalité de l’être. C’est sa raison, au sens causal du terme. Le fondement de mon être git dans l’infondé. L’être de la personne dérive de l’impersonnel. La source de l’être en tant que tel se trouve dans le non-être. C’est l’au-delà de la substance de l’expérience ordinaire où coïncident le multiple et le monolithique.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Raison d’être (9/5/16 — D150) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s