Conflits de voisinage (16/12/16)

Un homme assis sur une chaise dépenaillée, quelque part près d’une cabane en bois, sur la ligne frontière entre deux États, hésite sur celui dans lequel il pourrait s’installer et vivre, ne sachant plus, du reste, duquel il est originaire. Chacun des deux États l’a mandaté pour veiller sur ses frontières et repérer les transfuges qui se déplacent surtout en petits groupes, furtivement et de nuit : c’est la tâche qu’il s’est vu confier par ces États, lui qui vient de l’un des deux, retournera peut-être dans l’un ou l’autre, et n’est finalement d’aucun. N’était l’étroitesse de son sillage, et l’immobilité consécutive, cette bande de terre serait le lieu où il s’épanouirait le mieux, dans ce territoire inassignable ; voguant entre deux pouvoirs, feignant de les servir l’un et l’autre, et parfois l’un contre l’autre, il songe à étendre et conquérir un espace frontalier toujours plus grand, phagocytant son voisinage jusqu’à faire tomber ce qu’il sépare.

desert-bardenas-reales

À ses heures perdues, il rêve d’un monde d’espaces frontières où nul ne pourrait plus vivre que dans l’entre-deux, non pas dans le transitoire mais dans l’inassignable, où nul ne pourrait plus dire où vous êtes, d’où vous êtes ou même où vous allez. Mais il sait trop bien que le monde est trop peuplé pour ne pas s’enrégimenter, et il revient alors à des considérations plus raisonnables, envisageant plus modestement la simple extension de sa propre frontière, comme un stratège ancien planifiant ses prochaines conquêtes, oubliant les États qui la constituent, et finissant hagard, à la tombée du jour, par la sentir en lui comme une démarcation qui le traverse et le sépare en plusieurs entités qu’il pourrait rejoindre à sa guise, comme deux voisins qui aiment à se rendre visite l’un à l’autre, pour prendre le thé dans un pays frontalier.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s