De l’autre côté (17/9/17)

Je traverse et j’éprouve des états d’âme et plus simplement des états particuliers, intenses, dont j’aimerais que le Journal se fasse l’écho, qu’il en garde la trace au sens exact d’une impression. Toutefois ces états ne conviennent pas actuellement à l’écriture. Ils font que je suis tantôt comme décalé et lointain, à l’écart du cours du monde dans lequel je suis censément pris, et à d’autres moments, soudainement ému, parfois aux larmes, pour des choses souvent insignifiantes ou indéterminées. On entend dehors les bruissements des bénéficiaires de la journée sans voiture, et l’éclat du jour vient mourir superbement sur le voilage transparent, moiré et dans la pièce du salon-bureau où je me trouve.

pluie-vitre-voiture-peinture-01-1080x761
© Indefinite Struggle, Gregory Thielker (huile sur toile, 2014)

Et en un sens, on ne pourrait mieux décrire la variété hétéroclite des états dans lesquels je suis pris que par cette incommunicabilité entre la rue et moi, dont toute la vie bruissante me parvient cependant et me fait violence de l’autre côté de la vitre d’où je l’aperçois malgré moi puis l’observe d’un œil perplexe, et d’autre part cette lueur dans laquelle je baigne et où je me sens pleinement, bien qu’elle se retire souvent, par intervalles fréquents, comme si la vie reprenait son cours à rebours, en me laissant la contempler et l’attendre, là, las, sur le rivage.

Publicités

Une réflexion au sujet de « De l’autre côté (17/9/17) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s