‘Errare humanum est’ (5/1/18)

Je dois écrire mon Journal mais il faut admettre que j’ai d’abord envie d’encore un peu errer là, c’est-à-dire assez exactement au milieu de nulle part, un peu comme sur un trottoir, où l’on croise tant de monde sans jamais croiser personne et où l’on risque surtout d’être un peu bousculé, souvent ignoré, et de marcher dans une flaque ou dans une merde qui traine sur le chemin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s