Sortilège (22/9/18)

Le sortilège du sommeil relâche son emprise sur les membres du corps qui retrouvent soudain leur mobilité quoiqu’encore un peu gourds quand les images du rêve se dissipent et que s’épuise l’incendie autogénérescente de la narration en cours — quel combustible inconnu a-t-il fini par lui manquer ? Celui du repos de la vie végétative, bouclant ainsi la boucle de ce puissant philtre ?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s