Détermination (15/3/18)

À nouveau, comme hier soir, trois heures de lecture nocturne sur Kafka : certes, je ne tiendrai pas à ce rythme, qui pèse en outre sur marie que mes insomnies écrasent, et cependant j’éprouve la joie, bien qu’encore neuve et timide, du travail accompli, et le repos ensuite a les reflets dorés de celui du guerrier. Mais cette détermination sans faille doit trouver son rythme et son équilibre et entrainer avec elle, dans le rythme infernal des travaux et des jours, la conquête sur l’affairement et la masse toujours compacte, menaçante, des obligations, sans quoi celles-ci finiront par m’encercler comme une Muraille de Chine resserrée sur plusieurs couches et croulant sur mon corps limité, cerné, piégé, écrasé.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s